LOCaLe, pour bouger les limites ensemble !

Date de publication

Qui n’a jamais ressenti une insatisfaction de la manière dont sont prises les décisions communales ? Cette frustration d’être absent au-delà des élections… Combien de fois n'avons-nous pas voté alors que des accords pré-électoraux étaient déjà conclus, au mépris de la majorité des suffrages exprimés ? C’est autour de ces sentiments que quelques citoyens d’horizons divers se sont rassemblés afin d’explorer de nouveaux chemins et d’oxygéner la démocratie locale.

Les jeux...ne sont pas faits !

Être un élu, tout particulièrement au niveau local devrait s'envisager comme un service à la collectivité. Peu importe la durée de son engagement, celui qui en a l'enthousiasme n'en cherchera jamais - ni directement, ni indirectement - aucun profit. Force est de constater que la pratique politique s'éloigne souvent de cet idéal.

Pourquoi dès lors, n'essaierions-nous pas autre chose ? LOCaLe, ce n’est pas un nouveau parti, mais un mouvement sans appartenance politique, animé du désir de devenir le catalyseur du renouveau citoyen. Un mouvement qui permettrait de disposer au sein du Conseil Communal d’hommes et de femmes compétents dans les domaines les plus divers, des élus sans autre ambition que de participer activement et de manière désintéressée, soucieux de veiller aux intérêts des citoyens et désireux de vous informer précisément sur la politique menée dans notre commune.

Avec 51 % des suffrages aux élections précédentes et les nouvelles possibilités qui vous sont offertes, la reconduction de la majorité actuelle n’est pas irrémédiable.

L’engagement citoyen, entre expérience et fraîcheur…

Séparément d’abord – ensemble ensuite, les membres de LOCaLe ont décidé d’agir concrètement. La cohésion et la synergie entre les membres ont été naturelles. Nous sommes un groupe soudé, tous convaincus de la nécessité de permettre au citoyen de reprendre la place qu’il n'aurait jamais du perdre. Les candidats ont des profils variés, proviennent d'horizons divers et couvrent une large tranche d’âge (30-65). De l’ouvrier à l'indépendant en passant par les retraités et les universitaires, chacun apporte au mouvement son expérience et ses compétences.

Forts de ces qualités, les membres de LOCaLe ont décidé de se lancer à douze dans l’aventure électorale, persuadés d'être rapidement rejoints par d'autres citoyens.

Conserver notre liberté de pensée et de parole.

A l’heure où le citoyen manifeste de plus en plus clairement son désir de faire valoir sa parole, tous les partis ont introduit dans leur programme, en plus ou moins bonne place, les notions de transparence et de participation - sans pour autant en définir d'avantage le contenu. Mais une participation citoyenne ne peut être vraiment réussie que si elle respecte et intègre le principe selon lequel « la contribution du public peut influencer la décision ». Un conflit pourrait donc surgir entre la volonté citoyenne et le programme prédéfini par ces partis.

Les candidats de LOCaLe ont donc délibérément fait le choix de l’indépendance. Nous tenions ainsi à garantir une prise de décision dans l’intérêt communal; conserver une impartialité complète qui permette à un maximum de citoyens de se reconnaître dans le mouvement.

Novices ou plus expérimentés, la pluralité des candidats permet d'aborder avec réalisme les différentes facettes de la gouvernance communale. De son passé, chacun a conservé ce qui fait sa richesse, sa personnalité, sa culture, son expérience,... La parole est libre, l'écoute et le débat font la différence.